Tous les articles par Paroisse Saint Bernard d'Olt

Le nouveau Notre Père

C’est le premier dimanche de l’année liturgique, le premier dimanche de l’Avent que l’Eglise de France a choisie de nous donner la nouvelle traduction du Notre Père.

Il faut tout d’abord remarquer qu’une seule phrase est changée, l’avant dernière : « et ne nous soumets pas à la tentation » devient « et ne nous laisse pas entrer en tentation. »

Pourquoi cette nouvelle traduction ?

La précédente n’était pas fausse mais depuis longtemps elle posait problème dans sa compréhension. Mal interprétée elle pouvait être comprise comme affirmant que c’est Dieu qui nous tente. Hors dans sa première lettre St Jacques nous dit « Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise : « Ma tentation vient de Dieu. » Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui-même ne tente personne. » Jc 1, 13

Dieu ne nous tente pas mais il sait que la tentation est au coeur de notre vie. Son Fils Jésus lui-même a été tenté au désert ainsi qu’au jardin des oliviers quand il voyait approcher l’heure de sa passion. St Paul dans sa première lettre aux Corinthiens nous dit : « Dieu est fidèle : il ne permettra pas que vous soyez éprouvés au-delà de vos forces. Mais avec l’épreuve il donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter. » 1 Cor 10, 13

La tentation est aussi l’épreuve qui purifie notre foi. St Pierre dans sa première lettre compare ces épreuves au feu qui purifie l’or et nous dit que, de la même manière, elles purifient notre foi. Quelle liberté aurions-nous si notre foi était facile, jamais affrontée au doute, au choix ? Que deviendrait notre liberté si nous n’étions tentés de dire non ? Et nous savons combien l’épreuve peut aussi, quand elle est surmontée, faire grandir notre foi et nous-même.

Ce que nous demandons ce n’est donc pas que Dieu nous évite toute tentation mais qu’il veille à ce que nous ne soyons pas tentés au delà de nos forces et surtout qu’il nous donne la force de son Esprit Saint pour dire oui à sa vérité et non au mensonge.

La nouvelle traduction « ne nous laisse pas entrer en tentation » dit bien que le chemin de foi est un chemin de combat spirituel dans lequel il nous faut résister, ne pas nous laisser emportés par le mal, qu’il nous faut lui fermer la porte pour ne pas entrer dans la spirale du péché.

Cette prière du Notre Père nous la récitons souvent sans trop y faire attention, du bout des lèvres, du bout du coeur. N’est ce pas l’occasion, avec cette nouvelle traduction à apprendre, de la dire avec plus d’attention et plus de coeur.

Père Jean-Luc Barrié

 

Journée nationale du Secours Catholique

“N’aimons pas en paroles, mais par des actes” Pape François

Dimanche 19 novembre

Journée nationale du Secours Catholique-Caritas France. C’est aussi la Journée mondiale despauvres, que le Pape François a instituée au terme de l’année de la Miséricorde.

A ESPALION

Nous sommes une équipe d’une douzaine de bénévoles, qui nous relayons pour animer
Le Bistr’eau Solidaire :

LA PORTE OUVERTE.
25 place du Plô, 12500 Espalion
Le mercredi et jeudi 14h30 à 16h30

C’est un lieu d’accueil où se vit la convivialité et la fraternité.
Ce qui nous anime en tant que bénévoles au Secours catholique est d’accueillir, d’aider les personnes qui vivent des situations de précarité, et de les accompagner dans la durée pour qu’elles puissent reprendre pied durablement.

Les activités proposées (cuisine, travaux manuels, jeux ect..) favorisent l’accompagnement des personnes que nous rencontrons.

En 2017 : 2 temps forts
En juin la journée pique-nique au Lac des Picades
Fin août un après midi et une soirée de partages avec un groupe de Secours Catholique de la Lozère. Cette soirée s’est terminée par des invitations à aller rendre visite à nos amis lozériens. Courant 2018 nous mettrons en place cet échange.
Nous continuons à venir en aide aux personnes qui connaissent de difficultés financières, nous les recevons en accueil confidentiel. Depuis le début 2017 ce sont plus de 40 familles qui ont été aidées, et ces difficultés ont un impact sur 50 enfants. Ces familles vivent sur la paroisse St Bernard D’Olt, et sur le secteur de Bozouls.
Le mardi après-midi ce sont les dames de l’atelier La Ruche qui se retrouvent autour d’activités de tricot, broderie, ect…
Voilà ce dont témoigne des personnes présentent régulièrement au Bistr’eau

« C’est un but dans la semaine »,

« j’ai été accompagnée dans mes démarches »

Une autre nous dit

« Trop seul dans mon coin, je m’ennuyais, je suis passé devant, je suis rentré et j’ai fait la connaissance de plein de personnes ». Cette personne vous dit aussi « tu te sens isolé, n’hésite pas entre, toi aussi tu peux apporter quelque chose ».

Pour nous permettre de continuer ces activités et ces accompagnements, nous avons toujours besoin de plus de bénévoles et aussi de moyens financiers.

 

La quête de  dimanche 19 novembre est intégralement reversée au Secours Catholique.

CCFD film : “Hold-up sur la banane”

Dans le cadre du Festival des Solidarités qui se déroulera du 17 novembre au 3 décembre 2017, le CCFD Terre Solidaire, Comité catholique contre la faim et pour le développement, vous invite à une soirée débat avec la projection du film

“Hold-up sur la banane”le lundi 20 novembre 2017, salle de la Gare à Espalion à 20 h 30.L’entrée est libre et gratuite

Organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre, le Festival ALIMENTERRE est un évènement international qui amène les citoyens à comprendre les causes de la faim et à se mobiliser pour l’accès de tous à une alimentation suffisante et de qualité en France et dans le monde. Autour d’une sélection de films, le Festival invite les citoyens à participer à des débats lors de projections et à rencontrer des acteurs divers venus d’ici et d’ailleurs qui œuvrent pour une agriculture et une alimentation durable. Voir le programme 2017

Historique

Le Festival de films ALIMENTERRE a vu le jour en 2007 dans un cinéma parisien. Aujourd’hui, le Festival ce sont 1 400 projections-débats en France et à l’étranger, plus de 65 000 spectateurs, 900 heures de débat, 1 000 intervenants français et internationaux, grâce à un formidable réseau d’acteurs sur tout le territoire. Découvrir le réseau ALIMENTERRE

Objectifs

Le Festival de films ALIMENTERRE vise à :

  • informer de façon objective un public large sur les différents enjeux permettant ou non un accès à une alimentation saine et suffisante pour tous ;
  • inciter à une réappropriation de la question alimentaire par les citoyens, en reconsidérant ainsi le travail des agriculteurs ;
  • proposer des pistes d’action concrètes pour soutenir un modèle agricole plus équitable, et plus respectueux de l’environnement et des écosystèmes ;
  • sensibiliser les futurs professionnels agricoles sur les impacts des modèles agricoles choisis ;
  • provoquer des débats participatifs, ouverts voire contradictoires entre tous types d’acteurs sur les questions agricoles et alimentaires.

Et nous… et moi…

que pouvons-nous ?

que puis-je faire pour qu’il y ait plus de solidarité envers les  travailleurs agricoles ?

pour qu’ils puissent vivre décemment de leur travail ?