Archives de catégorie : Horaires des messes

Avent 2020 Message de Mgr François Fonlupt

 Au cœur des incertitudes, entrer dans l’Attente

Nous traversons ensemble une période difficile et longue, qui impacte chacun de manières différentes.Tous, autour de nous,nous voyons des personnes éprouvées,directement parla maladie, ou indirectement par ses conséquences humaines, relationnelles, économiques, sociales. Nous-mêmes comme bien d’autres,sommes atteints profondément. Ce n’est que peu à peu que nous en percevrons toutes les incidences.Déjà nous savons les graves questions au plan économique, pour les commerçants, restaurateurs, les lieux de culture, de sport, les lieux de culte. Nous savons toutes les inquiétudes sur l’avenir, l’emploi, la viabilité de beaucoup d’entreprises… Nous pensons particulièrement aux jeunes pour qui il est difficile de se projeter comme de vivre pleinement la liberté et la spontanéité propre à leur âge. Nous pensons également aux personnes âgées, avec qui le lien est fragilisé et pour qui l’isolement réel ou ressenti est lourd. Tous nous savons les limites imposées à nos activités, et nous souffrons de ne pas avoir de visibilité.Nous manquons de ne pouvoir rencontrer les autres. Comment ainsi bâtir des projets et nourrir des liens?

Lire la suite

Signifier à Dieu notre amour qu’en aimant nos frères…

Nous fêtons ce dimanche le Christ Roi de l’Univers. Mais de quelle royauté parlons-nous ? Sûrement pas celle d’un empereur, d’un souverain, d’un chef d’Etat… Non, Jésus est Roi de l’Univers parce qu’il veut être roi de nos cœurs, de tous les cœurs sur toute la terre. Roi de notre cœur à la manière dont des amoureux ou des parents peuvent entendre cette expression. « Tu es le roi, la reine de mon cœur ». C’est l’amour infini de Dieu pour chacun de nous que nous célébrons aujourd’hui. Continuer la lecture de Signifier à Dieu notre amour qu’en aimant nos frères…

Lettre de Jean Luc Barrié 16/11/2020

Chers paroissiens,
Nous ne savons toujours pas à quelle date nous pourrons enfin nous retrouver pour célébrer ensemble l’eucharistie et communier au corps du Christ. Je sais la souffrance que cette privation représente pour beaucoup d’entre vous et je la partage.
Je crois que nous sommes invités à la vivre dans un don de nous même, dans un sacrifice dans le sens noble et biblique du terme. Nous sacrifions notre désir de cette rencontre ecclésiale avec notre Dieu pour éviter la souffrance et la mort de nos contemporains. Nous renonçons, pour un temps, à notre droit pour que vivent les plus fragiles d’entre nous, pour que le mal que représente ce virus soit vaincu par l’amour de chacun.
N’oublions pas que les communautés chrétiennes qui vivent dans les forêts tropicales d’Afrique ou d’Amérique du Sud, ou sur les hauts plateaux Andin, n’ont que quatre ou six messes par an. Et, n’en doutons pas, ils sont de tout aussi bons chrétiens que nous. Nous est donné l’occasion de penser à eux, de prier pour eux, de vivre notre foi en communion avec eux, et avec tous ceux qui, à travers le monde ou chez nous, sont privés, pour une raison ou une autre, de l’Eucharistie.
Il est bon aussi que nous prenions conscience, à cette occasion, qu’il y a d’autres moyens que la messe pour nous unir à notre Dieu, nous laisser éclairer et nourrir par lui. Je vous répète des choses que je vous ai déjà écrites au printemps, je vous prie de m’en excuser mais elles me semblent essentielles.
Il y a bien entendu la messe télévisée ou sur Internet, mais je crois qu’elle ne suffit pas, elle risque de nous laisser sur une frustration si elle n’est pas complétée par une rencontre personnelle avec Dieu.
« Le Christ, réellement présent dans les espères du pain et du vin, est présent analogiquement dans la Parole proclamée dans la liturgie. » écrit le pape Benoit XVI dans l’Exortation Apostolique sur la Parole du Seigneur N° 56. En d’autres mots, nous pouvons communier au Christ Jésus aussi fortement dans sa Parole méditée que dans son Corps partagé.
Alors prenons le temps de lire et de méditer l’évangile du jour ou faisons une lecture continue d’un Evangile. Lisons un passage deux fois. Laissons notre cœur être touché par une phrase ou un mot. Laissons ce mot tourner en notre cœur. « Ruminons-le ». Mettons nous tout simplement à l’écoute de Dieu. « Dans cette phrase, Seigneur, que dis-tu à mon actualité ? »
Ouvrons notre cœur au Seigneur dans une prière spontanée et simple. « S’il te plait, merci, pardon, je t’aime » ce sont les mots que je donne aux enfants pour s’adresser à Dieu. Ils sont bon à tout âge, à nous de les compléter par ce qui occupe ou préoccupe notre cœur.
Si nous sommes plus à l’aise avec la prière du chapelet, vivons la avec l’éclairage des mystères du Rosaire, ils sont une autre manière de se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu.
Enfin, pour que notre communion soit réelle nous sommes invités aussi à ouvrir notre prière. Nous pensons aisément à nos proches pour qui nous prions régulièrement, en ces jours difficiles pour les habitants de toute la planète ouvrons plus largement notre cœur et notre prière. Et ainsi nous vivrons la communion des saints, c’est-à-dire l’union dans la prière de tous les amis de Jésus qu’ils soient sur cette terre ou déjà dans la gloire de Dieu.
Puisque nous ne pouvons communier au Corps du Christ, vivons pleinement toutes les autres communions qu’il nous offre : communion au frère, communion à la Parole de Dieu, communion dans la prière, communion des saints, et, j’en suis sûr nous sortirons grandis de ce confinement, plus adultes spirituellement de ce temps de sacrifice.
En communion avec chacun d’entre vous.
Père Jean Luc Barrié
Version imprimable

 

Ensemble pour un monde juste et fraternel

La pandémie frappe de plein fouet les familles, les jeunes précaires, les travailleurs les plus fragiles… Cette année, plus que jamais, la Journée mondiale des pauvres nous appelle à vivre la fraternité, à regarder la misère de nos frères et sœurs et à œuvrer concrètement avec eux pour la combattre.

Mais, dans toutes les paroisses de France, les mesures sanitaires liées à la pandémie vont empêcher la tenue des messes en présence des fidèles. Pour donner à notre Journée nationale toute sa portée spirituelle, avec et pour les personnes en situation de pauvreté,

Relayons tous ensemble ce grand rendez-vous :

MESSE POUR LA JOURNÉE NATIONALE

DU SECOURS CATHOLIQUE

 

Continuer la lecture de Ensemble pour un monde juste et fraternel

Une nouvelle équipe pour l’EAP

Ce dimanche l’évangile du jour était propice à une réflexion sur le rôle de tout baptisé dans l’Église actuelle en perte de vocations et de réflexion sur l’engagement chrétien.

Pour le Père Barrié cela a été l’occasion de remercier toutes les personnes qui donnent un peu de leur temps pour faire vivre la paroisse et aussi de présenter la nouvelle équipe de l’EAP.

Jean Luc Barrié disait : Continuer la lecture de Une nouvelle équipe pour l’EAP