Des jeunes à Taizé

Raphaëlle une jeune de la paroisse Saint Bernard d’Olt est partie  avec d’autres jeunes du diocèse à Taizé.   Aujourd’hui elle  témoigne de ce qu’elle a vécu .

Taizé  ? Comment dire…

On arrive dans un village (perdu)…

Plein de jeunes, plein de monde, de tous horizons. Et tout de suite, on est accueilli, reconnu, adopté, comme dans une grande famille où tout le monde semble se connaitre depuis longtemps. On s’accepte tel qu’on est, on peut échanger nos histoires de vie sans avoir peur du jugement de l’autre.

Le séjour est rythmé par des temps de prière,

de rencontre-partage,

des taches ménagères par tous et pour le confort de tous, tout ça dans la joie et la bonne humeur, tout au long de la semaine

Des temps de détente avec jeux et promenades permettent d’approfondir les relations nouvelles.

De tout cela nait un grand espoir, de sentir que nous ne sommes pas seuls dans notre foi.

Je conseille cette expérience magnifique à tous les jeunes en quête de fraternité.

J’y retournerai…

Raphaëlle PITON

Frère Roger fondateur de la communauté de Taizé  disait :
« Depuis ma jeunesse, je pense que jamais ne m’a quitté l’intuition qu’une vie de communauté pouvait être un signe que Dieu est amour, et amour seulement.
Peu à peu montait en moi la conviction qu’il était essentiel de créer une communauté avec des hommes décidés à donner toute leur vie, et qui cherchent à se comprendre et à se réconcilier toujours : une communauté où la bonté du cœur et la simplicité seraient au centre de tout. »

(Frère Roger, Dieu ne peut qu’aimer, p. 40)