Archives de catégorie : Espalion

Le film Lourdes (suite)

Si vous avez vu le film Lourdes, je pense que vous serez touché par ce documentaire. Quelle leçon de foi !

 

Jean-Baptiste, porteur d’une maladie génétique orpheline, est l’un des protagonistes les plus touchants de “Lourdes”, le poignant documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai, sorti en salles le 8 mai 2019. Tourné en 2017, le film a connu auprès du public en engouement phénoménal. Deux ans après le tournage du film, qu’est devenu Jean-Baptiste, 10 ans, mais aussi son père Patrick, qui l’avait accompagné à Lourdes ? Bien qu’ils soient originaires de la région de Lille, nous les avons retrouvés… à Lourdes, où ils sont revenus boire à la Source, mais cette fois-ci en famille, au grand complet, avec Laetitia, la maman, et Augustin, 4 ans, le petit frère porteur lui aussi d’une maladie génétique orpheline, actuellement en soins palliatifs à domicile. Ce 52 minutes, réalisé en 2019 par Laurent Jarneau, reporter du Sanctuaire de Lourdes, a été tourné au plus près des protagonistes. Il nous donne d’entrer dans l’intimité d’une famille touchée par la maladie… et aussi par la Grâce. Un grand moment à partager en famille et entre amis. Venez et voyez.

Le pape François invite à prier le chapelet

Dans une lettre, ce 25 avril, le pape François invite les fidèles du monde entier à prier le rosaire durant le mois de mai. C’est aussi une façon aussi de valoriser la prière en famille, en temps de pandémie et de confinement.

“De plus, je vous offre les textes de deux prières à la Vierge que vous pourrez réciter à la fin du Rosaire, et que je réciterai moi-même pendant le mois de mai, uni à vous spirituellement. Je les joins à cette lettre de sorte qu’elles soient mises à la disposition de tous.” Pape François

Continuer la lecture de Le pape François invite à prier le chapelet

Mardi 28 avril 2020 : Communiqué des évêques de France

Le Premier Ministre a annoncé ce 28 avril 2020 que les célébrations avec assemblées ne pourraient reprendre qu’à partir du 2 juin, même si les lieux de cultes pourraient rester ouverts comme ils le sont aujourd’hui, que la liturgie des obsèques pourrait toujours être célébrée, tant dans les églises que dans les cimetières, en limitant le nombre de participants à 20.

lire la suite

Oui l’Église est vivante, elle l’est par vous.

 

Chers paroissiens

A l’heure où j’écris ces lignes nous ne savons toujours pas quand nous pourrons nous réunir pour célébrer l’eucharistie en communauté. Nos églises depuis plusieurs semaines sont vides, mais l’Eglise elle ne l’est pas. Nous avons l’habitude d’associer l’Eglise, la communauté des croyants, aux églises bâtiments. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Aux premiers siècles de son existence la communauté chrétienne est persécutée et n’a donc pas de lieu officiel, visible de rassemblement. C’est dans leurs maisons, chez eux que les chrétiens se retrouvent. Il faut attendre l’empereur Constantin, 4ème siècle, pour que des églises soient construites sur le modèle des bâtiments public de l’époque, les basiliques.
Le confinement nous donne donc de revenir à une pratique des débuts de notre Eglise. Et c’est bien là, au plus prêt de notre vie, que se trouve l’Eglise, dans nos maisons, dans nos villages. Nous prions seul ou en famille, en lien les uns avec les autres ; nous lisons et partageons la Parole de Dieu, nous communion spirituellement au corps du Christ, et vivons de notre mieux le service du frère, l’attention à l’autre, la solidarité, le partage, l’amour. C’est la mission de l’Eglise qui se vit réellement, profondément, en esprit et vérité. Oui cette Eglise là vit, elle est même dynamique, belle et témoignante. Continuer la lecture de Oui l’Église est vivante, elle l’est par vous.

Le mot de ce dimanche JL Barrié

Deux disciples, dont Luc ne nous donne pas le nom, peut-être pour nous permettre de mieux nous identifier à eux, marchent de Jérusalem vers Emmaüs. Ils partagent leur désespérance. Tous leurs projets sont tombés à l’eau. Les espoirs qu’ils avaient mis dans un avenir radieux avec Jésus sont morts sur la croix. Ils sont dans l’incertitude, dans le questionnement, sans perspective d’avenir, et surement angoissés de ce qui les attend. Leurs sentiments sont proches des nôtres en ces temps de pandémie. Nous pouvons nous reconnaitre en eux, jusque dans leurs doutes face au témoignage des femmes et des apôtres à propos du tombeau vide. Et voilà que Jésus est là, il marche à leur coté, il les accompagne, il s’adresse à eux. Ils ne le reconnaissent pas tout de suite mais, comprenant qu’il leur fait du bien, ils lui disent « reste avec nous ». Jésus marche à nos coté, il ne nous abandonne pas, même si nous n’en avons pas toujours conscience et si nous ne le reconnaissons pas. Il nous parle par sa Parole, la Bible qu’il feuillette avec nous. Il nous nourrit de sa présence aimante dans le pain partagé. Avec les deux disciples osons lui dire : « reste avec nous »
Oui, Jésus, reste avec nous. Continuer la lecture de Le mot de ce dimanche JL Barrié