Archives de catégorie : Les relais

En 2001 la nouvelle paroisse a réuni d’anciennes paroisses, appelées aujourd’hui relais.
En 2014, afin de mieux collaborer ensemble le Père Michel Tassier a souhaité que les relais se regroupent pour former des communautés de relais
C’est ainsi que sont nées quatre communautés de relais autour d’un bourg plus important
Saint Chély : Salgues, Condom d’Aubrac, Prades d’Aubrac, Bonnefon, Aunac, La Bastide d’Aubrac, Aubrac
Saint Côme d’Olt : Castelnau de Mandailles, Lassouts
Espalion : Saint Pierre de Bessuejouls, Coubisou, Vinnac, Le Cayrol, Anglars,
Estaing : le Monastère, Sébrazac, Trèdou, Saint Geniez des Ers, Le Nayrac,

Dernières informations gouvernementales

Décision du Conseil d’État du 29 novembre 2020 : le droit a été rétabli et la raison reconnue

LOGO CEF Fond crème couleur du sitePar sa décision du 29 novembre 2020, le juge des référés du Conseil d’État a retenu le caractère disproportionné de la mesure gouvernementale qui limitait à 30 le nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses dans les lieux de culte, en relevant qu’il n’y avait pas de justification à cette interdiction absolue et générale « alors qu’aucune autre activité autorisée n’est soumise à une telle limitation fixée indépendamment de la superficie des locaux en cause ».

Ce soir, à l’occasion de leur rencontre avec le Premier ministre, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Président de la CEF et archevêque de Reims, Mgrs Dominique Blanchet (évêque de Belfort- Montbéliard), et Olivier Leborgne, (évêque d’Arras), vice-présidents de la CEF,  Mgr Dominique Lebrun (archevêque de Rouen), membre du Conseil permanent et Mgr Stanislas Lalanne (évêque de Pontoise) rediront leur souhait que soit acté, dans les trois jours qui ont été impartis au gouvernement par la décision du juge des référés du Conseil d’État, l’adoption d’une jauge réaliste, comme le prévoyait le protocole sanitaire qu’elle avait déjà présenté.

La CEF considère que le droit a ainsi été rétabli et que la raison a été reconnue. Elle souhaite pour autant que le recours judiciaire reste l’exception dans un réel dialogue dont elle attend la reprise.

Que ce premier dimanche de l’Avent nous prépare à accueillir le Seigneur qui vient.

 

Une réflexion sur le ton de l’humour

à regarder absolument montre du vécu

 Dernière nouvelles

La Conférence des évêques de France dépose un référé liberté

Dans sa déclaration du jeudi 26 novembre, le Premier ministre a annoncé une jauge de 30 personnes pour les célébrations religieuses dès ce dimanche. Cette jauge n’est ni compréhensible ni acceptable en l’état. En conséquence, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF), réuni hier soir, a décidé de déposer un référé liberté au Conseil d’État dès ce matin, les évêques estimant qu’ils ont le devoir de veiller à la liberté de culte dans notre pays.

Les réactions nombreuses reçues de fidèles, y compris d’autres religions, nous poussent à demander que le droit soit dit. Par ailleurs, un rendez-vous est prévu dimanche 29 novembre à 18h avec le Premier ministre. Participeront à cette rencontre : Mgr Éric de Moulins-Beaufort, Président de la CEF, Mgr Dominique Blanchet et Mgr Olivier Leborgne, vice-présidents, ainsi que deux autres évêques et le Secrétaire général de la CEF, le Père Hugues de Woillemont. Ils espèrent que ce rendez-vous sera enfin un vrai moment de concertation.

Dans l’attente de l’aboutissement de ces deux démarches, les règles fixées par le Premier ministre sont en vigueur même si nous sommes tous conscients des grandes difficultés dans lesquelles ces décisions gouvernementales placent les fidèles.

Puisse le recours au droit contribuer à apaiser les esprits. Il est clair pour nous tous que la messe ne peut pas devenir un lieu de combat et de revendication mais rester un lieu de paix et de communion.

Le premier dimanche de l’Avent doit nous tourner paisiblement vers le Christ qui vient.

Jauge à 30 personnes ce dimanche : une mesure qui demeure irréaliste et inapplicable

LOGO CEF Fond crème couleur du siteC’est avec regret que la Conférence des évêques de France (CEF) apprend que la jauge de 30 personnes par lieu de culte pour les célébrations est maintenue pour ce dimanche. Après l’appel du Président de la République à l’issue de son discours du mardi 24 novembre, elle attendait une rectification de cette mesure et la mise en place d’une « jauge réaliste » dès ce 28 novembre. Il n’en est rien !

Le Premier ministre explique sa fermeté par la situation épidémiologique ; néanmoins les protocoles présentés par les différentes religions auraient pu permettre des décisions plus facilement applicables et équitables.

La CEF s’interroge sur les véritables critères utilisés par le gouvernement pour fixer les conditions de ce confinement. Certes les cultes ne sont pas des commerces mais traiter ainsi les religions, c’est considérer comme accessoire la foi de millions de croyants. C’est une grave erreur pour notre société tout entière.

Le Premier ministre s’est engagé à ouvrir la discussion sans attendre pour permettre dès que possible une jauge proportionnée à la taille des édifices. La Conférence des évêques de France réclame une véritable concertation plus efficace pour aboutir à un accord. Dans ce contexte elle se réserve toujours la possibilité d’utiliser les moyens de droit appropriés.

La Conférence des évêques de France réaffirme l’engagement plein et entier des catholiques dans la lutte contre cette épidémie et leur volonté de servir au plus grand bien de notre société.

 

La quête…

Une offrande liturgique

En période de confinement, la quête en ligne est possible.

 

“Pas de messes sur la paroisse Saint Bernard d’Olt
le dimanche, ni en semaine jusqu’en
Décembre pour cause de confinement”

A lire sur le journal numérique Aletea :

Si les messes publiques sont suspendues au moins jusqu’au 1er décembre, les églises restent néanmoins ouvertes pour ce reconfinement. Mais quel motif faut-il cocher sur l’attestation afin de pouvoir s’y rendre en toute quiétude ?.

lire la suite

Le presbytère n’est pas fermé,

mais la permanence de la maison paroissiale oui.

Le numéro est le 05 65 44 01 81

 

 

CONFINEMENT
Le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 « prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », entre en vigueur mardi 3 novembre. Avant cette date, les mesures actuelles continuent à s’appliquer : il est donc possible de célébrer les messes de Toussaint et du 2 novembre. Ensuite, les lieux de culte pourront rester ouverts, mais aucune célébration ne pourra s’y dérouler, à l’exception des obsèques avec une assemblée limitée à 30 personnes. La même limite de 30 s’applique dans les cimetières.

 

Le mot de Jean Luc Barrié

Dans cet évangile Jésus nous compare à des moineaux en nous disant que nous valons, aux yeux du Père, bien plus qu’une multitude de ces petits oiseaux. Et moi en le méditant, peut être parce que les vacances approchent, j’ai pensé aux huitres et moules que l’on voit accrochées à un rocher qui leur permet de résister aux pires tempêtes. Continuer la lecture de Le mot de Jean Luc Barrié

Reprise des messes en ce dimanche de Pentecôte

La réouverture des églises et la possibilité de participer à la messe étaient une heureuse nouvelle pour la paroisse Saint Bernard d’Olt et  particulièrement en cette fête de Pentecôte. Après deux mois d’interruption les  paroissiens avaient un peu l’impression de revivre. Ils étaient heureux de se retrouver pour partager l’Eucharistie et  échanger sur cette période de confinement à la sortie de la messe. Continuer la lecture de Reprise des messes en ce dimanche de Pentecôte

Prendre le temps….

Tous ceux qui me connaissent savent que j’ai toujours l’air un peu pressé. On me reproche  de ne pas prendre le temps… d’aller trop vite. Et je crois que vous avez raison. Tel est mon tempérament accentué par la conscience de tout ce qu’il y a à faire… Mais pendant le confinement le temps a semblé s’être arrêté ou tout du moins ralenti. Je ne courrais plus, je marchais, j’avais du temps !
A contrario, en cette période exceptionnelle certains ont  couru après le temps, je pense entre autre aux soignants débordés et épuisés

Continuer la lecture de Prendre le temps….