Tous les articles par Paroisse Saint Bernard d'Olt

JMJ à Cracovia

Des jeunes qui étaient  allés à Cracovie ont lancé une invitation  pour nous faire partager les dernières Journées Mondiales de la Jeunesse.  C’est ainsi que  Adeline et Lauriane nous ont présenté un film réalisé par les JMJistes de l’Aveyron.

Durant leur séjour ils étaient accompagnés par  les pères Aurélien,  Marek, Christophe Battut, et Frère Philippe. Monseigneur Fontlup les y avait rejoints.

 Le film nous montre beaucoup de joie et d’enthousiasme. Au début  les familles polonaises qui les recevaient leur ont fait découvrir leur culture. Puis ce fut le grand rassemblement  avec concerts catéchèses, célébrations et avec des moments forts comme  la veillée de prière avec le pape….

Ce qui les  a aussi marqué  c’est le discours du pape avec la parabole du divan. « Il existe une autre paralysie que celle causée par la peur  celle qui arrive lorsqu’on confond le bonheur avec un canapé. Un canapé moderne et confortable qui nous met à l’abri de toute forme de douleur, qui nous fasse rester à la maison sans se fatiguer ni s’inquiéter, et qui est le danger qui peut le plus ruiner la jeunesse.  Les jeunes qui confondent le bonheur avec un canapé  deviennent endormis et abrutis tandis que d’autres, plus éveillés (mais pas les meilleurs), décident de l’avenir pour nous. »

Quelques chiffres :

35 000 Français inscrits aux JMJ de Cracovie
On estime la participation entre 2,5 et 3 millions issus de 187 pays.

A la fin de la messe d’envoi le pape a annoncé que les prochaines JMJ se dérouleront  à Panama.

Pour ceux qui n’ont pas pu venir il ne vous reste plus qu’a cliquer sur la flèche .

 

A la suite du film nous nous sommes retrouvés pour continuer à échanger autour du verre de l’amitié et de spécialités vietnamiennes apportées par Joseph de la Joie, séminariste en résidence actuellement au couvent de Malet .

 

 

 

 

Saint Fleuret

 SA VIE

D’après les documents, Saint Fleuret, confesseur, est un évêque d’Auvergne du Vème siècle. Fidèle à Rome, il a lutté contre l’arianisme des Wisigoths qui tenaient à cette époque la Gaule aquitaine. A son retour d’un voyage à  Rome, il séjourne à Estaing. La population est frappée par ses prédications, sa douceur et sa compassion.  Après avoir fait jaillir une fontaine – la sècheresse sévissant dans toute la région – et guérit des malades, il envisage de continuer son voyage. Mais il tombe malade et meurt à Estaing. Sa réputation de sainteté ne fait aucun doute pour les estagnols.

SES RELIQUES

Les reliques qui reposent dans la châsse de Saint Fleuret,  ont fait l’objet d’une sérieuse étude scientifique en janvier 2017. Ainsi se confirme ce que la tradition a transmise jusqu’à nos jours : c’est un homme de petite taille, mort vers l’âge de cinquante ans, entre 431 et 558. nous pouvons envisager, avec une grande vraisemblance,  qu’il s’agit bien de la totalité de ses restes et l’étude confirme la datation du 5ème siècle. (Carbone 14)

  SA VÉNÉRATION

Sa sainteté reconnue  par la « vox populi », il ne cesse depuis, d’être invoqué, particulièrement pour les maladies et la protection des troupeaux.

La dévotion populaire se développe et Saint Fleuret est fêté le premier dimanche de juillet. Ce jour-là, après la messe, une grande procession religieuse et historique parcourt la cité.

Les estagnols costumés (150)  représentent l’Eglise d’hier et d’aujourd’hui, les saints, les archanges et différentes fonctions ecclésiastiques ainsi que quelques personnalités du Comté d’Estaing. 

Les pèlerins de Compostelle « encoquillés », représentent les croyants.

Portant le bras-reliquaire, le clergé de la paroisse et les servants d’autel processionnent derrière le buste-reliquaire du Saint exposé sous un dais. C’est une belle illustration de la communion des saints qui doit toujours se garder du folklore pour entrer davantage dans l’amour du Christ, de l’Église et de ses saints.

Programme

Vendredi  29 juin

21 H  00 : Concert Gospel à l’église d’Estaing

Samedi  30 juin

20 H 30 : MESSE – ouverture du « corps saint » Vénération des reliques

Dimanche 1er Juillet

A partir de 9 h Accueil des pèlerins (sacristie de l’église)
Bénédiction du pain et du sel

10 H 30 MESSE de pèlerinage suivie de la procession

PROCESSION autour du buste-reliquaire de saint Fleuret
150 personnes costumées honorent le saint Patron d’Estaing
La procession parcourt les rues du village, arrêt à la fontaine
Saint Fleuret et bénédiction des malades et des enfants
(vers 12h20 – au fond du foirail)

Les fillettes palme à la main représentent les martyres

13 h 00 : Pic-nic paroissial (tiré du sac) dans le jardin de la piscine

15 h 30 concert de rue par la musique des « Grognards »

17 h 00 CONCERT à l’église : « la geste de Saint Fleuret »
Avec l’ensemble vocal de Martel

18 H 00 Danse et musique folkloriques par « Lo Bourreïo d’Olt »

22 h 00 Son et lumière

22 h 30 Feu d’artifice

 

Un nouveau magazine : Camin’Olt

Comme nous vous l’avions annoncé le journal paroissial “Chez Nous” disparait. Il sera remplacé par un nouveau magazine trimestriel “Camin’Olt” qui paraîtra à partir du mois de Septembre. Une équipe animée par le Père Jean Luc Barrié, Pascal Fournier, responsable communication du diocèse, et un journaliste de la maison Bayard Presse, y travaille depuis plusieurs mois. Le premier numéro se termine. Le magazine  sera distribué   dans tous les foyers de la paroisse Saint Bernard d’Olt. L’équipe  a besoin de bénévoles pour assurer la diffusion. Une réunion le vendredi 22 juin à 18h au presbytère à Espalion est prévue pour en parler et s’organiser. Si vous êtes prêt à vous investir vous pouvez imprimer et compléter le coupon ci joint et le remettre au presbytère ou en parler à la personne responsable communication de votre de relais.

Pour imprimer cliquer sur:  coupon ci-joint

DIFFUSION DU NOUVEAU MAGAZINE PAROISSIAL