Archives par mot-clé : Aveyron

Vivons notre mission dans la paix, dans la joie, dans la sérénité

« La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Jésus ressuscité apparait à ses apôtres, il se rend présent au milieu d’eux et il les envoie en mission.
« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » nous sommes envoyés en mission à la manière de Jésus, à la suite de Jésus. Et pour cela il nous donne l’Esprit Saint comme il l’a donné aux apôtres ce premier jour de la semaine qui a suivi sa résurrection. Continuer la lecture de Vivons notre mission dans la paix, dans la joie, dans la sérénité

L’Eucharistie est un don gratuit.

Matthieu, Marc et Luc donnent, dans leur évangile le récit du dernier repas de Jésus. L’évangéliste Jean ne le mentionne pas il préfère nous donner à voir Jésus lavant les pieds de ses amis. Pourquoi ?
Par ce geste inouïe Jésus donne sens aux évènements qui vont suivre et que nous célébrons à chaque eucharistie, sa mort sur la croix et sa résurrection.

Notre société occidentale est profondément marquée par un individualisme consumériste…

« Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. » Par ces mots Jésus annonce à ses disciples ce que nous allons célébrer la semaine sainte, son arrestation, sa mort sur la croix et sa résurrection. Jésus s’est détaché de sa vie au point de la donner sur la croix. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » dira-t-il aussi. C’est par amour, par pur amour, amour totalement gratuit qu’il a donné sa vie, qu’il s’en est détaché. Continuer la lecture de Notre société occidentale est profondément marquée par un individualisme consumériste…

Chemin de croix vendredi Saint.

Un chemin de croix à méditer en cette période de pandémie

Neurologue à l’hôpital de Saint-Dizier (Haute-Marne), Sophie M. a imaginé avec le père Loïc de Clock, du diocèse de Langres, un chemin de croix accompagné de réflexions sur son quotidien de médecin hospitalier en pleine pandémie.

Tout ce que nous vivons depuis le début du confinement est complètement inédit. La semaine sainte de cette année, pour les chrétiens du monde entier, n’échappe pas à la règle !
La pandémie ne saurait rester étrangère à notre vie chrétienne.
Des gens souffrent et meurent autour de nous, des soignants donnent tout ce qu’ils peuvent et se battent contre ce mal invisible en risquant leur vie ; bien des acteurs de services publics ou privés
continuent courageusement leur travail ; chacun de nous demeure le plus respectueux possible des règles du confinement pour ne pas transmettre le virus ou être contaminé. Saurons-nous reconnaître Jésus portant la croix à travers les malades, les souffrants, les
morts, mais aussi les soignants et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, se mettent au service, même par une humble prière du plus profond de leur coeur ?

Télécharger (PDF, 367KB)