Archives de catégorie : Conférence réflexion

Le mot de JL Barrié

Jésus apparait vivant à ses disciples. Thomas qui n’est pas présent refuse de croire, il lui faut voir et toucher. La semaine suivante Jésus est au milieu d’eux et Thoma s’écrit :« Mon Seigneur et mon Dieu ! ». Magnifique profession de foi ! Mais Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Nous sommes heureux de croire sans voir. Mais, malgré tout, nous aimerions bien nous aussi voir et toucher, cela nous aiderai, cela conforterait notre foi.
Continuer la lecture de Le mot de JL Barrié

Que la joie de Pâques vous garde dans l’espérance et la confiance.

Le président de la république vient de nous annoncer que le confinement se poursuivra jusqu’au 11 mai et que les activités ne reprendraient que progressivement, ne donnant pas de date pour l’autorisation de nous rassembler dans nos églises…. Malgré ses efforts pour nous garder dans l’espoir de jours meilleurs, il me semble ressentir chez beaucoup une angoisse de plus en plus forte. L’angoisse de la mort qui rode autour de nous. Angoisse de ce virus dont nous ne connaissons que si peu de chose. Angoisse de ce que va devenir son entreprise, sont travail, son emploi et celui de ses proches. Angoisse d’une récession économique annoncée. Angoisse due surtout au fait que nous ne pouvons nous projeter dans l’avenir, que nous ne pouvons rien programmer, car nous ne savons pas ce que sera demain, quand et comment nous sortirons de cette épreuve.
Cette angoisse rejoint celle de notre propre mort dont nous ne savons ni le jour ni l’heure, ni de son après dont nous ne pouvons rien dire sinon que nous espérons et nous croyons, depuis la résurrection du Christ Jésus, qu’elle sera participation à sa vie divine.
Pour combattre cette angoisse il me semble qu’une des clefs est cette parole de Jésus :
« Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. » Mt 6, 34.
Face à cette absence de perspective, de clarté sur notre avenir personnel et commun, Jésus nous invite à nous investir totalement dans l’aujourd’hui.
Cette phrase de l’évangile a été souvent commentée par les grands maitres spirituels pour nous dire d’une manière ou d’une autre : « Ne te noie pas dans la nostalgie ou les regrets inutiles, hier ne t’appartient plus et tu n’a plus de prise sur ton passé. Abandonne le dans les mains de Dieu plein de miséricorde, qui est pardon et tendresse infinie. Demain ne t’appartient pas encore, tu ne peux l’écrire à l’avance, arrête de vouloir l’imaginer, le deviner, tu n’y arriveras pas, il sera ce qu’il sera, alors fait simplement confiance au Seigneur qui nous as dit « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Mt 28, 20. Seul Aujourd’hui dépend de toi et c’est dans cet aujourd’hui que Dieu te rejoint, qu’il te fait signe, qu’il t’appelle et qu’il veut avoir besoin de toi pour que grandisse en ce monde, autour de toi, sa tendresse, son espérance, sa joie. »
Je sais bien que ce n’est pas si facile, mais c’est une ascèse de la pensée qui est capable de combattre et de vaincre l’angoisse.
Christ est ressuscité ! Alléluia ! La mort est vaincue ! L’Amour est plus fort que la mort, plus fort que toutes nos morts ! Gardons au cœur cette annonce pascale, entretenons-là, nourrissons-là par la prière et la lecture priante de la Parole de Dieu, par un surcroit d’attention et de tendresse pour nos proches, et cette joie viendra dissiper nos peurs et nos angoisses.
Que la joie de Pâques vous garde dans l’espérance et la confiance.

JL Barrié

Semaine de l’unité des chrétiens du 18 au 25 janvier

Semaine de l’unité des chrétiens

du 18 au 25 janvier

« Ils nous ont témoigné
une humanité peu ordinaire »
(Actes 28,2)

 

Chaque fin janvier a lieu la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Elle est préparée cette année par les chrétiens de Malte sur le thème « Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire » (Ac 28,2) à propos de l’accueil reçu par Paul de Tarse après son naufrage à Malte. Ce feuillet de prière reprend et commente ainsi à plusieurs voix, verset par verset, le texte des Actes des Apôtres correspondant du 18 au 25 janvier 2020.

Pour l’Aveyron, voici le programme de cette semaine de l’unité : BASSIN Continuer la lecture de Semaine de l’unité des chrétiens du 18 au 25 janvier

L’Epiphanie

Ces trois personnages ne sont pas des rois comme le dit la tradition populaire mais des savants, des intellectuels, des astrologues. Ce sont des païens, respectés pour leurs grandes connaissances, mais des hommes qui ne connaissent pas le Dieu d’Israël ou qui ne croient pas en lui. C’est dans ce qui fait le cœur de leur métier, de leurs recherches, de leur vie que Dieu s’est adressé à eux, qu’il s’est révélé à eux et non à travers la bible.
Cela me semble être un message important pour nous et pour l’année qui s’ouvre.
Nous sommes pour la plupart venu à la foi d’une manière classique et si j’ose dire naturelle. Baptisés tout bébé, nous avons fait notre catéchisme, notre première communion et confirmation … La foi nous a été donnée dans un cadre favorable, porteur. Nous étions entourés de croyants, et la foi et la pratique religieuse allait de soi.
Aujourd’hui il en va tout autrement. La foi ne prend pas toujours un chemin aussi classique. Elle n’est plus portée par l’ambiance générale, par la culture dominante. Elle est un choix personnel qui demande du courage. Et elle s’exprime aussi de manière plus diversifiée. Bien des hommes et femmes y viennent par des chemins divers liés à leur histoire, à leurs expériences, à des évènements, des rencontres. L’Esprit Saint s’adresse aux hommes et femmes de ce temps de manière très diverse. Quand nous discutons en vérité avec des personnes qui peuvent nous sembler loin de la foi ou de l’Église, nous pouvons découvrir qu’elles ne sont pas si éloignées que ça. Certains ont une vie de prière, d’autres portent des valeurs proches de l’évangile, certains ont un courage impressionnant de don de soi pour leurs frères… L’Esprit Saint agit en eux et il nous parle en eux. De la même manière que ce sont les mages étrangers, païens, qui, avec leurs cadeaux, nous révèlent qui est Jésus. L’or et le cadeau des rois, l’encens est celui que l’on offre à Dieu, et la myrrhe nous dit qu’il donnera sa vie pour sauver du péché et de la mort.
Et si, dans cette nouvelle année qui débute, nous nous rendions attentif à tout ce que Dieu nous dit, nous révèle à travers nos frères et sœurs qui nous semble éloignés de notre foi ou de notre Église. Chacune, chacun a quelque chose à nous révéler de Dieu, il porte en lui une facette du visage du Christ que nous n’avons peut-être pas encore découvert. Faisons nous attentif et surtout accueillant. Dieu vient à nous, il frappe à notre porte, il vient à notre rencontre à travers eux aussi. Ne l’oublions pas. De plus, la qualité de notre accueil, de notre écoute, de notre présence à leur coté pourra peut-être leur révéler ce Dieu de Jésus Christ qui parle et agit en leur cœur sans qu’ils ne le reconnaissent encore.
La visite des mages que nous célébrons aujourd’hui nous dit, je crois, que l’évangélisation commence par cet accueil et cette écoute.

JL Barrié

Des lieux pour se ressourcer

Une halte pour le coeur et l’esprit

Près d’Agen, dans le  Sud-Ouest, accueil pour des temps de ressourcement, de formation autour des questions essentielles sur le sens de la vie, sur Dieu, sur la foi catholique, sur l’épanouissement personnel,…

Nous faisons partie de l’Oeuvre internationale des Foyers de Charité, (environ 80 Foyers dans le monde) née sous l’impulsion de Marthe Robin et du P. Georges Finet.

lire la suite

Propositions spirituelles fin 2019/2020  au Foyer de Charité de Nouvelle Aquitaine ‘Agen)