Archives par mot-clé : Espalion

Adoration du Saint Sacrement

Sur la paroisse quelques personnes souhaitent proposer un temps d’Adoration Eucharistique. Ce jeudi 15 juin à 20 heures à la chapelle du presbytère des personnes se rassembleront pour un temps d’Adoration.

 

L’adoration, une forme de piété eucharistique ?

Beaucoup de chrétiens, et parmi eux beaucoup de jeunes, éprouvent une réelle joie dans la pratique de l’adoration eucharistique. En quoi cela consiste-t-il ? lire la suite

Un texte méditatif nous a été proposé par une personne  à la dernière réunion du groupe liturgie.

L’ADORATION
 

Nous sommes faits pour adorer Dieu. Il est notre Créateur et notre Maître. Roi de l’Univers. Il est le Saint, le Tout-Puissant.  
 
L’ Adorer, c’est reconnaître sa Majesté, sa Puissance.
Dans l’Adoration, nous sommes tous, petits devant Dieu.
Il nous accueille tels que nous sommes.

Toi qui a le souci de la Mission, d’Evangéliser, c’est dans la Contemplation qu’elle prend sa source.
Pour nous chrétiens, c’est par Jésus que nous adorons.
Nous sommes là pour offrir au Père la prière de Jésus. (  Notre  Père…)
 
Toi qui est seul,  mal-aimé,  il t’offre son Amour…
Adorer Dieu,  c’est l’aimer de tout son coeur, pour lui rendre Amour pour Amour…  On est tellement dans l’admiration qu’on n’a plus de mot pour lui dire son Amour et on se tait comme Sainte Thérèse qui disait : «  je lui dis rien, je l’aime. »
 
Toi qui est désespéré, dépose ton fardeau, près de son Cœur Transpercé…
Adorer, c’est regarder Dieu et se laisser regarder par Lui jusqu’à être fasciné,
Transformé, comme ce paysan d’Ars qui disait : «  je l’avise et il m’avise … »

Toi qui est stressé, fatigué, trouve le repos près de Lui…
Adorer, c’est aussi se laisser guérir en accueillant cette force de vie et de salut qui émane de Lui comme quand il était vivant sur la terre.

Toi qui est blessé, malade, déprimé, la guérison est dans ses rayons…
Dans l’Adoration, viens à Jésus avec tous les tiens : les membres de ta famille et de tous ceux dont tu as plus ou moins la charge. Ne crains pas de citer leurs noms…
Il les aime tous infiniment.

Offre-les aux rayons de son Amour…
Présente-les à sa Bénédiction…

 

Croix de nos chemins, chemins de Foi

Il n’est pas nécessaire d’entrer dans une église ou un cimetière pour se rendre compte que la croix, ce symbole chrétien par excellence, fait partie de notre patrimoine, de notre histoire. Les croix des chemins, les croix de mission, des pèlerins, des soldats, les calvaires  jalonnent routes et chemins, habillent les places des villages, marquent le sommet des puechs. En cette semaine pascale découvrez quelques croix remarquables de notre paroisse Saint Bernard d’Olt.

Commençons par la croix de mission du village de Lassouts ;  érigée en 1829 pour clôturer une mission, elle présente tous les symboles de la passion du Christ.

 

pour en savoir plus : https://croixdemission.com/

Le Calvaire de Saint Côme où chaque année pour le vendredi Saint  des chrétiens méditent et  prient en se remémorant le chemin que Jésus fit jusqu’au Golgotha

 

Des croix remarquables

Au Monastère Cabrespine une très belle croix de 1540 . Une copie se trouve à l’extérieur dans un oratoire, l’original est placé dans l’église

A Anglars

Cette  croix dominait jadis les sépultures de l’ancien cimetière, il ne reste à l’extérieur, près du chevet de l’église, que le fût dressé sur son socle.  La croix  a été mise à l’abri  à l’intérieur de l’édifice. En calcaire, ornée de fleurons à son sommet et aux extrémités de ses bras , elle est datée fin XVème, début XVIème, époque de l’apogée de la sculpture en Rouergue et âge d’or des croix. Sur une face figure le Christ avec à ses pieds la Vierge et saint Etienne, patron de l’église, au verso figure la Vierge en majesté, couronnée et assise, tenant l’Enfant Jésus.

 

Des croix  sur les chemins…

Le chemin de Saint Jacques  traverse notre paroisse, il est jalonné par de nombreuses croix dont certaines sont érigées sur le pont d’une rivière. On remarque que toutes ces croix situées sur des ponts sont placées du côté amont.

Des croix qui ont marqué une période.

Croix des soldats sur le Puech des Gardes.  Erigée en 1886, la croix du puech des Gardes  a été  plusieurs fois remplacée. Le 21 février 1938 l’union des mobilisés de Lassouts la fait refaire et met en place une plaque en tôle émaillée en hommage aux victimes de la guerre 14-18. Cette plaque porte l’inscription : « à nos morts glorieux ; 1914-1918. La croix sera de nouveau remplacée en 1964 par le conseil paroissial et le curé Omer Fabre. On raconte que les soldats en permission en voyant cette croix disaient “je suis arrivé”

La croix des scouts à Flaujac

En 1950 les scouts qui avaient l’habitude de venir en vacances avaient érigé une croix. Celle ci s’étant détériorée une équipe de chasseurs l’a refaite. Elle a été bénie par le père Tassier.

Toutes ces croix que nous trouvons sur le bord de nos chemins, sont les témoins de la foi de nos anciens. Il fut un temps où l’on se signait en passant devant. Aujourd’hui dans un monde qui change, il est de notre devoir, de les conserver et de les mettre en valeur, peut être simplement, en les fleurissant. Elles nous rappellent que le Christ est mort et ressuscité le jour de Pâques.

Bonne montée vers Pâques

 

Réunion bilan sur le synode

Ce vendredi 24 mars l’équipe de l’EAP nous avait donné rendez-vous pour faire un bilan sur le synode. En effet depuis le 24  mai 2015 le diocèse de Rodez, à Ouverture du synodel’invitation de Monseigneur Fonlupt, est entré dans une démarche synodale. Ce jour-là  à la fin de la célébration, chaque paroisse, chaque responsable de mouvements de jeunes ou de  moins jeunes et de communautés religieuses s’étaient vu remettre un bâton symbole de cette marche.

Aujourd’hui un long chemin a été parcouru. Une assemblée de 194 membres a été élue pour travailler sur les propositions faites  au préalable par les équipes synodales de base.

A la réunion cinq membres de l’assemblée étaient là pour un bilan  : le Père Aurélien de Boussiers, membre du presbyterium du Nord Aveyron, Sœur Anne Marie de Malet, déléguée de la vie religieuse, Grace Boscredon et Jean Claude Fontanier, délégués des équipes synodales pour le doyenné du Nord Aveyron et Christiane Audren, membre élu par la paroisse Saint Bernard d’Olt.

Dans un premier temps le Père Aurélien nous faisait remarquer qu’il n’y avait pas eu de synode depuis 50 ans et que c’était la première fois que les laïcs étaient consultés. Il nous rappelait aussi la signification du mot synode qui signifie « faire route ensemble ».

Puis après une explication sur le  l’organisation du  travail durant les week-ends entre moments de discernements en petits groupes, de synthèses en groupes plus importants et de votes en assemblée plénière, les autres délégués témoignaient sur leur vécu. Il en ressortait que cela  n’avait pas toujours été facile  car il fallait apprendre à s’écouter pour pouvoir avancer, qu’il fallait aussi faire des consensus mais qu’il y avait aussi beaucoup de fraternité dans les équipes. Les cahiers de travail et de synthèse qui ont été remis à chaque participant étaient  très  biens car ils tenaient toujours compte des travaux précédents. Les séances de travail ont été aussi ponctuées par des moments de prière et de célébrations.

Le Père Aurélien de Boussiers   nous présentait enfin quelques initiatives proposées au dernier week-end, celles-ci  seront reprises à la prochaine rencontre pour voir comment cela  peut se vivre .

La réunion s’est terminée, comme il se doit, par le partage de la fouace et le verre de l’amitié.

Aujourd’hui deux dates sont à retenir :

le 7  mai pour une rencontre au niveau de la paroisse et le 4 juin à Rodez pour une journée festive avec tout le diocèse, journée  au cours de laquelle Monseigneur Fonlupt présentera la synthèse des travaux.

Pour en savoir plus sur le synode consulter le blog du synode