Archives par mot-clé : homélie

“la Jérusalem ouverte à tous les peuples”

En cette journée mondiale du migrant et du réfugié le pape François nous invite, je le cite, à « construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés » et dans cette dynamique de « reconnaitre et valoriser ce que chacun d’entre eux peut apporter au processus de construction. » « J’aime, nous dit-il, voir cette approche du phénomène de la migration dans la vision prophétique d’Isaïe, dans laquelle les étrangers n’apparaissent pas comme des envahisseurs et des destructeurs, mais comme des ouvriers volontaires qui reconstruisent les murs de la nouvelle Jérusalem, la Jérusalem ouverte à tous les peuples. » Continuer la lecture de “la Jérusalem ouverte à tous les peuples”

Préférer le Seigneur à ce qui nous est le plus cher.

« Celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

Cette phrase qui conclut l’évangile de ce dimanche semble laisser entendre que ne peut-être disciple que celui qui fait vœux de pauvreté et qui renonce à fonder une famille. Il n’y aurait de salut que pour les religieuses, religieux et les prêtres ! C’est impensable et en contradiction avec une phrase précédente « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. » Continuer la lecture de Préférer le Seigneur à ce qui nous est le plus cher.

Pour qui la première place ?

Jésus nous donne une première parabole qui n’est pas une leçon de savoir vivre mais bien une image nous parlant du Royaume, de nous et de Dieu. « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place.. »
Ces noces ne seraient-elles pas celles de l’Agneau dont nous parle St Jean dans son Apocalypse ?  Les noces de l’Agneau qui sont le Royaume de Dieu, la vie éternelle de gloire et de joie, de paix et d’amour promise par Jésus. L’éternité en Dieu, éternité d’absolu épanouissement de tout notre être. Dans la vie éternelle l’on ne choisi pas sa place, on la reçoit humblement de Dieu.
« Quiconque s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » Continuer la lecture de Pour qui la première place ?

À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup….

« À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »
Jean-Marie Vianney, le saint curé d’Ars, que nous avons fêté cette semaine, à trois reprises fuit sa paroisse. Ses paroissiens ont du aller le chercher et le ramener de force dans leur village. Pourquoi cette fuite ? Parce qu’il avait pris au sérieux cette parole de Jésus, qu’il avait peur de ne pas être sauvé conscient de la grandeur de sa mission et de son incapacité à l’assumer parfaitement. Continuer la lecture de À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup….

Comment être riche en vue de Dieu ?

Avoir un salaire ou une pension de retraite permettant de vivre sans trop de soucis d’argent, un toit confortable et sûr, quelques sous de coté au cas où… voilà bien des désirs raisonnables que nous portons tous. Et voilà que Jésus nous dit aujourd’hui : « la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » et de conclure « voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. » Continuer la lecture de Comment être riche en vue de Dieu ?