Archives par mot-clé : paroisse Saint Bernard d’Olt

“Seigneur, apprends nous à prier. “

Dimanche la messe est une messe des familles à laquelle les enfants et leurs parents sont particulièrement invités. Et dans l’homélie je m’adresserai principalement aux enfants.
L’Évangile nous donne à voir la mission de Jésus : annoncer l’Évangile et prendre soins de ses contemporains en guérissant les malades et en expulsant les démons, le mal.
Mais Marc nous dit aussi que Jésus se retire dans la solitude d’un endroit désert pour prier.
Nous sommes nous aussi, à sa suite, invités à annoncer l’Evangile et à prendre soin de nos frères et sœurs, mais aussi de puiser la force de cette mission dans la prière.
Mais qu’est-ce que la prière ?
Prier c’est rencontrer Dieu, c’est lui ouvrir son cœur, c’est lui donner du temps, penser à lui, lui parler et l’écouter, entrer en dialogue d’amour avec lui. C’est un peu comme quand on a un chagrin et l’on se jette dans les bras de papa ou maman, comme quand on arrive pas à faire les devoirs et que l’on demande leur aide, quand on ne comprend pas quelque chose et qu’on leur demande un éclairage, comme quand on est joyeux et qu’on le leur partage, comme quand on les embrasse pour leur dire merci pour tout l’amour qu’ils nous donnent. C’est aussi simple que ça ! Et pour cela nous avons quatre mots magiques : Pardon, merci, s’il te plait, je t’aime. Ce sont les mots de la prière, ils suffisent, pas besoin de chercher plus loin. On peut simplement les complété par « Je te demande pardon parce que…. », « Je te dis merci pour…. » « S’il te plait viens m’aider pour… »
Et nous avons aussi la prière de Jésus, la sienne, qu’il nous a donnée, le Notre Père. Et aussi le Je vous Salue.
Papa et maman, et tous ceux que nous aimons nous leur parlons tous les jours…. Alors si nous aimons Jésus on peut prendre, chaque jour, un petit peu de temps pour lui parler et l’écouter, en se levant ou avant de se coucher par exemple.
Pour l’écouter, il y a le livre de sa Parole, la bible et en particulier les Évangiles que nous lisons au caté, à la messe, mais qu’on peut lire aussi chez soi, peut-être avec l’aide de maman ou papa.
Jésus parle aussi à notre cœur, dans le silence, quand il y met de la joie, de la paix.
Pour vous aider je vous propose que vous fassiez un petit coin prière dans votre chambre, avec une croix, une image, un icône, la bible, votre livre de caté, des prières….
Jésus prenait du temps pour prier, lui le Fils de Dieu, alors si lui en avait besoin, nous nous en avons encore plus besoin. On ne pourra pas vraiment être son et qu’il nous aide à construire une belle vie, comme il nous le propose, sans prendre du temps avec lui.
Alors, avec ses apôtres nous pouvons lui dire :  “Seigneur, apprends nous à prier. “

Dieu nous relèvera toujours

Nous sommes encore dans le premier chapitre de l’Évangile de Marc et nous voyons Jésus entrer dans une synagogue pour annoncer la Bonne Nouvelle, pour enseigner « en homme qui a autorité » nous dit l’évangéliste. Mais voilà que son enseignement est interrompu, par l’intervention d’un homme tourmenté par un esprit impur. A cette époque tous les maux dont l’homme est affligé sont attribués à l’influence néfaste d’esprits mauvais, opposés à la sainteté de Dieu. Un combat, appelé exorcisme, va donc se jouer dans la synagogue, combat entre Jésus et l’esprit impur, entre le bien et le mal. Continuer la lecture de Dieu nous relèvera toujours

« si tu veux changer le monde, commence par changer ton cœur »

Quand Jésus appelle ses disciples à le suivre, Marc nous dit que Simon et André « Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent » et pour Jacques et Jean « laissant dans leur barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite ». Il semble clair dans l’esprit de l’évangéliste que pour suivre Jésus, pour devenir son disciple, il faut laisser des choses, et même des choses importantes pour nous.
Cette notion d’abandon me parait intéressante à méditer alors que nous arrivons à la clôture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Continuer la lecture de « si tu veux changer le monde, commence par changer ton cœur »

Dimanche 10 janvier : Remise de la lettre pastorale

Notre Évêque, François Fonlupt, a choisi ce dimanche 10 janvier,  “jour de fête du Baptême du Seigneur,”   pour promulguer sa seconde lettre pastorale, intitulée :

«  Levez les yeux  et regardez,
les champs sont blancs pour la moisson ». Continuer la lecture de Dimanche 10 janvier : Remise de la lettre pastorale

Entrée dans l’année “Baptême Esprit Saint” 2021-2022

Jean-Baptiste donnait un baptême de conversion pour préparer ses contemporains à accueillir le Messie dont il annonçait la venue. Jésus en recevant ce baptême lui donne une tout autre signification. Il nous donne d’assister à une théophanie, c’est-à-dire à une manifestation de Dieu. Après avoir reçu le baptême d’eau, il voit les cieux s’ouvrir, se déchirer nous dit Marc.
Le monde de Dieu et le monde des hommes ne fait plus qu’un, il n’y a plus de séparation entre eux, puisque Dieu habite chez les hommes, mieux il s’est fait l’un d’eux Continuer la lecture de Entrée dans l’année “Baptême Esprit Saint” 2021-2022

Noël 2020

Nous vivons, cette année, un Noël bien particulier. C’est un temps difficile que nous connaissons, crise sanitaire, économique et sociale, avec les malades, les soignants épuisés, les familles en deuil, ceux qui ont perdu leur emploi, ceux qui ont peur de perdre leur entreprise, ceux qui souffrent de solitude, ceux qui dépriment, et tout simplement le manque, qui habite chacun, de ne pouvoir rencontrer, embrasser, enlacer, ceux qui lui sont chers. Il y a dans tout cela beaucoup de violence, et nos réactions ne le sont pas moins parfois, verbalement si ce n’est physiquement. Continuer la lecture de Noël 2020